De retour aux Tourades !

DSC_0357

Baptiste Mabboux, 25 ans, membre actif de A Rocha depuis 2008 est maintenant impliqué à mi-temps en tant que chargé d’étude dans le projet LIFE [pour en savoir plus]

Il nous partage son témoignage :

« Il s’est passé du temps depuis mon premier stage à A Rocha. C’était en 2008, dans le cadre de mon Brevet de Technicien Agricole, gestion de la faune sauvage, aujourd’hui devenu le BAC pro GMNF. J’ai ensuite poursuivi mes études par un BTS gestion forestière, pour finir avec un BTS gestion protection de la nature ainsi qu’une licence d’aménagement du territoire.

Ce parcours m’a permis de réaliser de nombreux stages dont 4 mois à A Rocha France et 1 mois à A Rocha Canada. J’ai ainsi pu affirmer ma passion pour l’environnement et pour sa gestion.

Après mes études je suis parti travailler à l’étranger en tant qu’apiculteur (Australie, Nouvelle-Zélande) ; j’ai ainsi pu rencontrer des membres d’A Rocha Nouvelle-Zélande et visiter certains de leurs projets.

Toutes ces expériences ont confirmés mon souhait de travailler à la gestion et à la protection des espaces naturels et des espèces. C’est donc avec une grande joie que je reviens à Arles, mais cette fois-ci comme membre de l’équipe permanente d’A Rocha France.

En effet, je remplace Priscille Faure partie en congé maternité. Je prends ainsi le poste de chargé d’étude d’A Rocha France dans le cadre du programme Life des Alpilles « Gestion intégrée des habitats pour les oiseaux d’intérêt communautaire des Alpilles » : ma mission consiste à mettre en place des actions concrètes en faveurs d’espèces patrimoniales comme le Rollier d’Europe ou encore le Faucon Crécerellette.

Ce premier poste est pour moi une vraie opportunité pour mettre en valeur ce que j’ai acquis et appris au cours de ces dernières années. Et réaliser cela au sein d’A Rocha France est pour moi une belle mission.

Terre en péril, Terre en partage 10 octobre 2018
Théologie du plastique 9 octobre 2018
Latest news
Un pêcheur et A Rocha 11 septembre 2018
Une vie abondante pour tous, une utopie ? 13 août 2018