Deux espèces redécouvertes dans les marais des Baux

Communiqué de presse

Un début d’année riche en découvertes pour l’équipe de l’association de protection de la nature A Rocha France !

Campagnol amphibie © David Pérez (DPC), Wikimedia Commons, License CC-BY-SA-4.0

Au cours des deux derniers mois, des prospections ciblées au sein des derniers marais relictuels situés au pied des Alpilles ont permis de redécouvrir une belle population de Campagnol Amphibie Arvicola sapidus au sein du marais de l’Ilon.  Les crottes et les restes alimentaires caractéristiques de ce rongeur menacé ont pu être identifiés grâce à l’expertise de Françoise Poitevin, mammalogiste au sein du laboratoire d’écologie (EPHE) du CEFE-CNRS de Montpellier.

Le Campagnol amphibie vit à proximité des marais et cours d’eau. Il mesure une vingtaine de cm de long et est un excellent nageur. Très discret, il est endémique de la France et de la péninsule ibérique. Bien que protégé en France depuis 2012, il est classé « quasi menacé » sur la liste rouge française des espèces menacées et « vulnérable » à l’échelle mondiale. Les dernières traces de sa présence dans les marais des Baux remontaient à 2010 ! Tout porte à croire qu’il se plait particulièrement bien dans les derniers marais des Alpilles.

Pélobate cultripède © Thomas Altherr – A Rocha France

Par ailleurs, les fortes pluies de ces derniers jours ont permis une découverte encore plus étonnante : depuis 2003 et malgré de nombreuses tentatives, aucun d’entre eux n’avait été revu au marais de l’Ilon et on le croyait disparu des Alpilles. Il n’en était rien ! Puisque dans la nuit du 12 avril dernier, une belle femelle de Pélobate Cultripède Pelobates cultripes a été photographiée par un groupe de bénévoles de l’association !

Ce petit crapaud protégé a la particularité de pouvoir s’enterrer rapidement dans le sable grâce à des « couteaux » placés sur ses pattes arrière. Il peut vivre plus de 10 ans et attend patiemment la météo propice pour sortir de sa cachette et tenter de se reproduire dans les mares ou marais du Sud de la France. Très menacé, il est lui aussi classé « vulnérable » sur la liste rouge des espèces menacées de France. Il subsiste seulement dans quelques dizaines de localités de notre région.

Les principales menaces pesant sur le Campagnol amphibie et le Pélobate Cultripède sont la dégradation de leur habitat (assèchement et pollution des zones humides, mauvaise gestion des pelouses et prairies) et la concurrence et la prédation des espèces introduites (rat surmulot / écrevisse américaine respectivement).

Marais de l’Ilon © A Rocha France

Situé au cœur des anciens marais de la vallée des Baux (site Natura 2000), le marais de l’Ilon est partiellement classé en réserve naturelle régionale, devenue propriété du Conservatoire du Littoral en 2017. Depuis 2000, l’association A Rocha France contribue à mieux connaître et à protéger cette zone humide exceptionnelle par des inventaires et des suivis scientifiques. Elle travaille en partenariat avec de nombreux acteurs, et notamment le Parc Naturel Régional des Alpilles dans le cadre du programme LIFE des Alpilles www.life-alpilles.com. Ces découvertes récentes renforcent la motivation des équipes d’A Rocha à poursuivre les efforts pour la reconquête de la biodiversité dans les Alpilles.

Contact presse
Timothée Schwartz – 0490960158 ou 0685525631 – [email protected] – www.arocha.fr
A ROCHA FRANCE, 233 route de Coste Basse, Pont de Crau, 13200 ARLES

Télécharger le Communiqué de presse

Terre en péril, Terre en partage 10th octobre 2018
Théologie du plastique 9th octobre 2018
Latest news
Un pêcheur et A Rocha 11th septembre 2018
Une vie abondante pour tous, une utopie ? 13th août 2018