Une vie abondante pour tous, une utopie ?

Un article du blog d’A Rocha Planetwise par Robert Sluka

‘Table’. Photo de Mel Ong. Pain de Shelley Spruit.

‘Table’. Photo de Mel Ong. Pain de Shelley Spruit.

Jésus a dit « Moi, je suis venu afin que les hommes aient la vie, une vie abondante. » (Jean 10:10) Lorsque j’étais plus jeune, peu d’églises que je connaissais semblaient considérer une ‘vie abondante’ pour tous comme une question importante pour les chrétiens, et si cette question était abordée, elle l’était uniquement en termes de ‘vie spirituelle’. Il devient de plus en plus évident que le désir de Dieu de voir l’humanité vivre une vie spirituelle abondante ne peut pas être considéré indépendamment de notre vie physique, mentale et émotionnelle. Après tout, nous sommes appelés à aimer Dieu avec notre corps, nos pensées, notre cœur et notre âme. Théologiquement, les églises deviennent toujours plus conscientes que le plan du royaume de Dieu s’étend au-delà de cette vision holistique pour homo sapiens, mais intègre également les myriades d’autres espèces qui habitent notre planète. Scientifiquement, nous comprenons mieux comment la santé des écosystèmes et des créatures non-humaines de notre planètes est intimement liée à la prospérité humaine. En d’autres termes, nous ne pouvons pas réellement nous préoccuper du bien-être humain – vivre une vie abondante – sans nous préoccuper de la santé du reste de la création.

Par où commencer ? Que pouvons-nous faire si nous voulons prendre au sérieux les commandements de Dieu de prendre soin des pauvres, veiller sur la planète et participer à l’avènement de son règne sur la terre comme au ciel ? Nous avons besoin de la science ! Les Écritures nous révèlent ce qui doit se produire et pourquoi. Cependant, les aspects « où, quand et comment » diffèrent en fonction du temps et de l’endroit. Chaque lieu spécifique aura une approche particulière de ses problèmes et solutions. Toutefois, la science nous enseigne aussi qu’il existe des modèles, des lois et des généralisations qui peuvent nous aider à établir des ensembles de solutions à plus grande échelle aux problèmes globaux.

Un ensemble de solutions globales est particulièrement pertinent pour nous aider à avancer vers un monde plus épanoui. Il s’agit des Objectifs du Développement Durable (ODD). Toutes les nations du monde se sont déjà engagé  œuvrer à la réalisation de ces 17 objectifs et leurs nombreuses cibles et indicateurs. Ces objectifs comprennent des idées, telles que mettre fin à la pauvreté et la fin, garantir une éducation de qualité à tous et promouvoir des sociétés justes et pacifiques. Les ODD reconnaissent l’interdépendance mentionnée ci-dessus et les buts se concentrent sur la santé des écosystèmes terrestres et marins. Afin de vivre une vie durable et abondante, nous devons prendre soin à la fois des gens et des milieux. La santé de nos terres et nos mers est entièrement liée à l’épanouissement et au bien-être humain.

A Rocha s’engage à faire sa part pour atteindre ces ODD. Nous avons récemment contribué à la rédaction d’une brochure intitulée « God’s Global Goals » (Les objectifs globaux de Dieu), produite par l’organisation britannique ‘End Poverty 2030’. Nous nous sommes concentrés sur l’ODD 14 lié à la vie aquatique. La brochure vient d’être publiée lors d’une rencontre aux Chambres du Parlement à Londres et souligne l’importance de solutions à la fois  ‘à partir du sommet’ et ‘à partir de la base’ (‘top-down’ et ‘bottom-up’) pour vaincre la pauvreté. Notre contribution traite spécifiquement du problème de la pollution marine due au plastique et de ses impacts dommageables pour les créatures marines et les être humains. L’importance de ce problème a été vivement mise en lumière dans la récente série TV de la BBC ‘Blue Planet 2’. Par la suite, de nombreuses organisations chrétiennes britanniques actives dans la lutte contre la pauvreté, notamment Tearfund, ont souligné le lien entre la pollution marine par le plastique et la pauvreté. Nous ne pouvons pas éliminer la pauvreté avec des océans en mauvaise santé, pollués.

Jésus a été invité à énumérer nos devoirs en tant que disciples de Dieu. Sa réponse bien connue est, en résumé, d’aimer Dieu et son prochain. La science nous aide à mieux aimer Dieu en utilisant notre raisonnement pour voir comment, quand et où nous devons agir localement et globalement, afin de participer à l’avènement de Son règne sur la terre comme au ciel. C’est un acte d’amour pour Dieu. La science nous aide également à mieux comprendre comment nos actions affectent nos prochains, proches et lointains. Nous pouvons apprendre à mieux les aimer par des actions telles que réduire la pollution plastique.

Que faut-il pour que tous puissent vivre une vie en abondance ? Atteindre les Objectifs du développement durable est une partie de la réponse à cette question. A Rocha s’engage à la fois pour les gens et les milieux.

Traduction : Valérie Coudrain

Un pêcheur et A Rocha 11th septembre 2018
Une vie abondante pour tous, une utopie ? 13th août 2018
Latest news
Rolliers et lézards vus du ciel 22nd juin 2018
Prendre soin de la création au Liban 6th juin 2018