Bien-être dans l’hiver, bien-être pour la Terre

Quel lien y a-t-il entre mon confort pendant l’hiver chez moi, et la santé de la Terre ?

Et bien, le mot qui relie ces 2 aspects, c’est le climat. Et plus précisément, le phénomène du changement climatique, dont nous avons tous entendu parler ! Ce sont les excès de gaz à effet de serre (GES) émis dans l’atmosphère qui engendrent ces changements climatiques, avérés par le groupe d’experts intergouvernemental (le GIEC, Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat). Face à ce constat, chaque pays s’est engagé à faire des efforts pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Quel est l’engagement de la France dans la lutte contre le changement climatique ?

En France, on parle du projet « facteur 4 », car elle s’est engagée à diviser par 4 ses émissions de GES avant 2050. L’objectif est de réduire le gaspillage et d’améliorer l’efficacité énergétique, 2 pratiques que tout un chacun peut mettre en œuvre. Par ailleurs, le développement des alternatives aux énergies fossiles (énergies renouvelables, nucléaire) et les technologies de stockage du carbone sont mis en avant.

Concrètement, les deux pratiques mentionnées se traduisent comment ?

Les deux grands leviers du changement qui existent sont les transports et l’habitat. Aujourd’hui, on n’abordera que le second. Comme tous les domaines du quotidien, toucher à l’habitat, c’est avant tout toucher à nos habitudes, donc à des gestes quasiment automatiques ; et même si ça paraît simple, ça n’est pas si facile ! Prendre un temps de réflexion préalable, ne pas se fixer des objectifs trop ambitieux dès le départ et plutôt tenir sur la durée, en élargissant progressivement le champ des domaines où l’on va changer de pratiques me paraissent des éléments importants à considérer.

Évidemment, pour chacun de nous, il est très motivant de se dire que nous ferons par la même occasion des économies pour notre porte-monnaie ! Ceci n’étant pas négligeable en matière d’environnement, où l’on a souvent l’impression qu’être écolo ça coûte cher !

Voici quelques pistes simples à suivre et bien sûr à compléter :

Il n’y a pas de doutes, atteindre l’objectif du projet Facteur 4 passe par la diminution de notre consommation d’énergie, donc des choix parfois difficiles sont à faire ! Et on est tous concernés !

Terre en péril, Terre en partage 10 octobre 2018
Théologie du plastique 9 octobre 2018
Latest news
Un pêcheur et A Rocha 11 septembre 2018
Une vie abondante pour tous, une utopie ? 13 août 2018