Afrique du Sud, 28 octobre. Le choc

16 décembre 2019

La plupart d’entre vous ont probablement été informés de l’épreuve que  traverse la « famille A Rocha » : Le lundi 28 octobre, les cofondateurs d’A Rocha, Peter et Miranda Harris, le directeur d’A Rocha International Chris Naylor, son épouse Susanna ont été victimes d’un violent accident de voiture en Afrique du Sud. Trois d’entre-eux sont décédés, seul Peter Harris a survécu, malgré ses graves blessures.

Beaucoup avaient une relation intime avec Miranda dont l’attention à chaque personne impliquée dans l’organisation était intense, et ce, dans tous les pays. Elle avait posé, avec Peter, dans le premier centre au Portugal, les principes de ce qui donnerait l’âme à cette ONG atypique qui associe études scientifiques, vie communautaire, et foi chrétienne.

En France, nous avons été privilégiés par la présence du couple pendant une dizaine d’années. Ils avaient jugé stratégique de s’y implanter pour une seconde étape de leur engagement. Tous ceux qui ont connu le centre des Tourades à cette époque savent à quel point leur rôle actif et discret a motivé les équipes successives.

Chris et Susanna animèrent l’implantation d’A Rocha dans un pays inattendu : le Liban. Chris cumulait les compétences d’un excellent naturaliste, ayant été notamment l’acteur clé de la préservation de la seule zone humide Ammiq dans la plaine de la Becaa, à une qualité relationnelle indispensable dans un pays si complexe ; il était notamment arabophone. De retour en Angleterre, grâce à son expérience, il devint directeur international d’A Rocha.

Nous pleurons donc depuis quelques semaines, en communion avec leurs familles, la disparition de personnalités qui ont donné vision et perspectives à notre organisation durant ses 35 premières années.

Et maintenant ???

Après les décisions d’urgence – le « board » a nommé David Mc Kay en position de directeur par intérim – va s’imposer la nécessité de penser autrement. Associée à la révision de la gouvernance internationale dont Chris pilotait le processus, la réflexion sur le projet futur d’A Rocha sera importante dans ces prochaines années.

Revenons en France : les défis ne manquent pas. Après la conclusion de la vente des Tourades, et la perte d’un outil qui facilitait notre présence dans la Vallée des Baux, nous sommes aussi amenés à penser autrement. Timothée doit finaliser sa thèse dans quelques mois. Mais ce n’est pas une fin en soi ; comment ses compétences vont-elles permettre à notre association de développer sa mission de conservation en lien avec les acteurs du territoire ? C’est une question à laquelle réfléchit actuellement le Conseil d’Administration.

Autre défi dont notre nouvelle collaboratrice, Coline Raillon, a la charge : développer le volet naturaliste aux Courmettes et proposer à ceux qui y viennent pour des séjours de durée variable, une expérience enrichissante.

A nos préoccupations de terrain s’ajoute l’adaptation de notre association à l’évolution rapide des enjeux environnementaux, du pain sur la planche pour notre directeur, Jean François Mouhot, assisté depuis peu, et on s’en réjouit, de son épouse Claire.

                                                                             Paul Jeanson
Président

Wanted !! Bénévoles aux Courmettes 14 février 2020
A Rocha recrute 5 collaborateurs (Courmettes) ! 28 janvier 2020
Dernières nouvelles
Afrique du Sud, 28 octobre. Le choc 16 décembre 2019
Publication : Un Dieu zéro déchet! 13 décembre 2019