A Rocha Amiens

Les groupes locaux d’A Rocha France sont des rassemblements de chrétiens engagés à l’échelle locale (ville, métropole,…) qui veulent réfléchir, agir et prier ensemble autour de sujets mêlant foi chrétienne et protection de l’environnement. Pour plus d’informations sur les groupes locaux A Rocha France, contactez Sarah Kemp-Dubreuil !


 

L’Eternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder. (Gen 3 : 15)

Un mandat pour la création

Dès les débuts de la création de l’humanité, Dieu lui a confié le mandat de devenir intendant de sa création. Si la nécessité de cultiver, donc de développer les productions agricoles pour nourrir une population toujours croissante, aujourd’hui, le mandat exige de « garder », au sens de « veiller à, prêter attention à » la création, et notamment de la préserver des conséquences des abus.

La Somme et Amiens riches de la nature

Les canaux d’Amiens

Dans le département de la Somme l’agriculture est très importante et diversifiée, avec des exploitants qui prennent de plus en plus conscience des limites de la vision seule « productiviste » et de l’importance de devenir aussi ces « gardiens » de la nature.

C’est aussi un département où cette nature est particulièrement riche, rien qu’en citant la vallée de la Somme qui le traverse d’un bout à l’autre et sa baie reconnue par le label des « plus belles baies du monde ».

A cheval sur son fleuve, la ville d’Amiens est le cœur du département, construite en partie sur le fond de la vallée avec ses hortillonnages. Les représentations sculptées de la cathédrale illustrent cette richesse de sa diversité et le lien étroit entre l’homme et le milieu naturel.

La population est très fière de cette nature, qui a aussi suscité des générations de chasseurs et de pêcheurs, lesquels sont devenus bien souvent les « écologistes » au sens noble, très impliqués dans la préservation de ses biotopes.

Des chrétiens engagés, croire et agir

Dans les Actes des apôtres, Paul, après avoir témoigné de sa conversion, ajoute :

Mais je me suis adressé d’abord aux habitants… de toute la Judée, et enfin aux païens, et je leur ai annoncé qu’ils devaient changer, se convertir à Dieu et traduire ce changement par des actes. (Act 26 :20)

Il souligne ainsi l’équilibre qu’il existe entre une foi ferme en Jésus qu’il avait rencontré et l’importance d’en tirer les conclusions pour les actes de sa vie.

Il est donc clair que l’approfondissement de notre foi (de notre rencontre avec Jésus) est bien important comme fondement de ce qui guide nos actions, pour que celles-ci soient bien animées par notre foi.

 

Et alors… comment faire à Amiens ?

Œcuménique 

Nous proposons de créer un groupe de chrétiens d’origines multiples, auxquels pourront se joindre éventuellement des non croyants en recherche.

Il est en effet important de souligner que cette préoccupation peut (doit) être partagée par des personnes issues de l’ensemble des dénominations (catholiques, protestantes, évangéliques, anglicanes, orthodoxes). En effet rappelons l’importance d’appels multiples tels que l’encyclique LaudatoSi en 2015, la fondation d’A Rocha dès 1984 ou le message du patriarche Bartholomée en 1995 qui s’enrichissent tous mutuellement, et une littérature théologique devenue abondante sur le sujet.

Comment notre engagement pour la « création », pour éviter l’usage du mot « écologique », peut-il s’approfondir et se manifester ?

Nourris de Parole et de Prière

L’engagement des chrétiens pour la création prend sa source dans les textes bibliques : ils sont très nombreux, et leur étude au sein d’un groupe sera très édifiante et la nourriture spirituelle commune. Celle-ci sera encore enrichie par des invitations à la prière sous différentes formes. Prière et sorties de terrain peuvent aussi faire bon ménage.

Joyeux

Soyez toujours joyeux !  dans le contexte de crise écologique et de développement de l’éco-anxiété, nous voulons vivre ces temps d’échanges dans un climat fraternel joyeux, et explorer comment notre foi peut nous apporter cette joie.

Curieux et actifs

Cela se traduira par des sorties en milieu naturel permettant de mieux comprendre notre environnement. Nous pourrons aussi rencontrer des professionnels pour voir comment ils font face aux enjeux écologiques dans leurs activités.

Nous pourrons aussi bénéficier de formations (par exemple la « fresque du climat »).

Puis nous pourrons agir ensemble pour contribuer à des actions en faveur de l’environnement (actions de terrains diverses, science participative etc.)

Eglise verte

Si le « groupe A Rocha d’Amiens » a vocation à être « transversal », donc avec des participants d’horizons divers, il sera aussi un moyen de nourrir les démarches qui permettront certaines paroisses, Eglises locales, établissements (scolaires notamment) et associations, de bénéficier du label « Église verte », qui lui, est à l’échelle de la « communauté ».

Petit pour devenir grand

Les chrétiens déjà intéressés par cette initiative sont encore peu nombreux, mais nous avons de nombreuses raisons de penser que ce groupe répond à une réelle demande de la part de nombreuses personnes.

Contacts

Paul Jeanson : [email protected] (ou [email protected])

Mais aussi Julie Tolédo, Gabriel Campagne, Stéphane Berthuin.

L’expérience d’A Rocha

Plusieurs groupes locaux fonctionnent déjà dans différentes villes. A Rocha apporte son expérience d’animation de ces groupes, dispose en outre d’un réseau d’ambassadeurs et participe au réseau d’Églises vertes. A Rocha portera le groupe sur le plan administratif et de la communication.

Vous êtes intéressés par leur démarche ? N’hésitez pas à contacter Paul Jeanson par mail.

Pour plus d’informations sur les groupes locaux, contactez Sarah, responsable des groupes locaux A Rocha France !

Lancement du groupe local des Côtes d’Armor 7 February 2024
Webinaire 22/02 Parler d’écologie aux enfants 5 February 2024
Dernières nouvelles
Découvrez 7 espèces animales de la Vallée des Baux 2 February 2024
Voyage Vert – un kit pour les enfants de 8 à 12 ans 2 February 2024