Alejandra : récit d’une volontaire européenne aux Courmettes

28 avril 2022

Bonjour à tous. Je m’appelle Alejandra, je viens d’Espagne, et je suis volontaire européenne pour un an aux Courmettes via le Corps Européen de Solidarité.

Il y a quelques années, j’ai découvert qu’on pouvait faire du bénévolat à l’étranger et je voulais vivre cette expérience. Mais, pour une raison ou une autre, je n’ai pas eu le temps de chercher sérieusement. À la fin de l’année dernière, j’ai vraiment démarré mes recherches pour que mon rêve devienne réalité et… me voilà ! J’ai cherché sur la page du portail européen de la jeunesse et, après avoir analysé les opportunités qui m’intéressaient le plus, j’ai su que c’était ici l’expérience que je voulais vivre. Je ne me trompais pas : en fait, elle dépasse mes attentes.

Je travaille depuis deux mois au Domaine des Courmettes, l’un des centres A Rocha en France. Il s’agit d’une propriété privée, dont les propriétaires ont délégué la gestion à A Rocha. Ce site est riche en biodiversité et sert de centre de formation à l’écologie. Différentes activités sont réalisées tout au long de l’année comme des séminaires, des séjours, des sorties nature, des suivis scientifiques… et même des mariages (pour subvenir en partie aux frais de fonctionnement).

Le site propose différents sentiers de randonnée dont l’un passe par le Pic des Courmettes qui offre de magnifiques points de vue.

Maintenant, j’aide dans différentes activités pour la protection de l’environnement. J’aime particulièrement les plantes, je vais donc me concentrer davantage sur la botanique, même si bien sûr j’aiderai également dans d’autres activités. Prochainement, je vais participer à l’accueil et à la sensibilisation du public qui visite le site. Pour cela, j’apprends le français. C’est le premier contact que j’ai avec cette langue, donc c’est un voyage avec des hauts et des bas… j’y vais petit à petit. Il y a des jours où mon cerveau s’arrête et je ne peux pas suivre une seule conversation, et d’autres, où je me réveille très motivée et désireuse d’apprendre et de m’améliorer. On m’avait prévenue que c’était le processus normal d’adaptation. Quand j’ai de mauvais jours, j’essaie de me rappeler que je suis très reconnaissante d’avoir cette opportunité et je veux en profiter au maximum car c’est une expérience que je n’oublierai jamais.

De nombreux bénévoles passent par ici chaque année pour aider à différentes tâches, que ce soit pour effectuer des travaux sur le terrain ou pour aider à la cuisine ou à l’entretien des lieux. Mais c’est la première année qu’ils reçoivent des volontaires européens.

En février, le séminaire d’accueil des volontaires européens a eu lieu en France. J’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs jeunes qui vivent des expériences similaires à la mienne. D’après ce que j’ai vu, il y a en a peu qui se concentrent sur les questions environnementales. La plupart travaillent autour de projets sociaux ou dans des écoles, donc je me sens chanceuse d’avoir trouvé un projet qui me motive vraiment. Une des activités à laquelle nous avons participé était de faire une petite présentation de l’endroit où nous habitons. La plupart de ceux qui étaient dans mon groupe vivent dans le nord du pays, assez loin, mais cela m’a aussi donné envie de visiter plusieurs de ces lieux. La France a beaucoup à offrir. J’aurais aimé que ce séminaire soit en présentiel, mais en raison de la situation covid, cela n’a pas été possible. C’était quand même intéressant et divertissant, et ils nous ont donné des outils que nous pouvons utiliser pour nous adapter à notre nouvelle vie et faire face aux problèmes qui peuvent survenir dans nos projets. De plus, heureusement, au milieu de l’année, il y a un autre séminaire pour les bénévoles dont les projets durent plus de 6 mois et, si tout se passe bien, ce sera en physique !

Bon, ce sont mes deux premiers mois dans le sud de la France… Je vais continuer à vous raconter mes expériences.

D’ici là : à bientôt !

 

Vers une crise généralisée de l’eau ? 16 juin 2022
Voter : un éco-geste qui compte 16 juin 2022
Dernières nouvelles
A Rocha sensibilise à l’environnement lors de grands rassemblements chrétiens 10 juin 2022
L’Hermite : protéger un papillon vulnérable en France 31 mai 2022