La parole à … Manon !

28 septembre 2020

Mon expérience avec A Rocha ? Je peux vous en parler mais j’espère qu’elle n’est pas terminée !

J’ai entendu parler d’A Rocha pour la première fois lorsque j’aidais à mettre en place le label « Eglise verte » dans un café associatif à Montpellier. Les intentions de ce label, ainsi que le livre Dieu, l’écologie et moi de Dave Bookless m’ont fait prendre conscience que l’écologie et la foi chrétienne ne sont pas du tout opposées, bien au contraire. Plus j’avançais dans ma réflexion, plus ce lien devenait clair et m’encourageait à continuer dans ma démarche environnementale. C’est dans ce contexte que l’idée de réorienter mon parcours professionnel vers la protection de la biodiversité et de l’environnement a commencé à germer. Grâce à l’hebdomadaire Nuance qui présentait l’association et quelques conseils reçus dans l’église familiale, j’ai décidé de braver ma peur de l’inconnu et de postuler pour les deux offres de service civique proposées cette année au Domaine des Courmettes.

La suite, je ne vous en parlerais pas aujourd’hui si je n’avais eu la grâce de réaliser une mission aux Courmettes, qui correspondait parfaitement à mes attentes. Formidablement encadrée par Coline Raillon, responsable nature sur place, j’ai eu l’opportunité de devenir « Ambassadrice du Domaine » auprès des nombreux visiteurs qui y montent régulièrement pour passer un moment privilégié au cœur de la nature. Grâce à cette mission, j’ai pu raconter l’histoire du domaine, présenter l’association A Rocha, discuter de la biodiversité incroyable que l’on peut y rencontrer ou encore présenter ma foi et mon expérience de la vie en communauté. Au total, j’ai pu communiquer directement avec environ 360 personnes en 2 mois !

Cette mission d’ambassadrice incluait également tout un aspect communication sur les sorties nature que nous avons pu à nouveau proposer à partir de fin juin. J’ai donc réalisé avec Coline la mise en place et le suivi de la communication sur Facebook, sur le site internet des Courmettes ainsi que dans la newsletter que vous recevez peut-être également !

Le deuxième volet de ma mission aux Courmettes fut tout aussi enrichissant sur les plans professionnel et spirituel que le premier l’était au niveau humain. Il consistait en effet à aider Coline puis Morgane Plasse (venue en renfort) dans les actions de surveillance et protection de la biodiversité du domaine, notamment des 7 mares et des écosystèmes qu’elles entretiennent. C’est lors de ces sorties sur le « terrain » que j’ai le plus appris sur la biodiversité et que j’ai pu réfléchir au métier d’écologue, le tout en m’émerveillant de la bonté et de la grandeur de Dieu visibles par Sa création ; « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu’Il a fait. » (Romains 1v10 S21).

Enfin, je ne peux pas oublier de mentionner l’expérience de la vie en communauté au sein de l’équipe, qui m’a indéniablement fait grandir dans ma relation avec Dieu et avec mon prochain, et sur laquelle je m’appuie encore régulièrement aujourd’hui. Bien plus que des amis ou des collègues de travail, vivre avec des frères et sœurs en Christ au quotidien a été une source de bénédictions et je remercie Dieu pour l’accueil dont j’ai pu bénéficier.

Je repars donc en regardant mon expérience aux Courmettes comme un cocktail généreux d’émerveillement, de louange, de partage, de communion fraternelle et d’amour qui me pousse à m’identifier au désir vif de Paul exprimé dans ses paroles aux Romains : « Constamment je lui demande d’avoir enfin, dans le cadre de sa volonté, le bonheur d’aller chez vous. » (Rom 1v10).

Donc si vous aussi, vous avez l’occasion d’y passer n’hésitez plus car, d’une manière ou d’une autre, le soleil brille toujours au Domaine des Courmettes !

 

Brèves… 28 septembre 2020
Une rentrée motivée! 28 septembre 2020
Dernières nouvelles
Sentinelles de la création ! 28 septembre 2020
La parole à … Manon ! 28 septembre 2020